Courir, courir, courir

par Jennifer Brodeur March 30, 2017

 

Plus souvent qu'autrement, il est difficile de sortir du lit et d’aller courir à 5 heures du matin, que ce soit sur mon tapis roulant ou à l'extérieur, surtout lorsque je cherche un équilibre entre les voyages d'affaires, les horaires, la famille, le tout est, pour être honnête, épuisant. Frénétiquement, regarder « Big Little Lies » semble beaucoup plus relaxant.

Lorsque nous avons ouvert notre deuxième clinique de soin pour la peau il y a 5 ans, j'étais en pleine forme. Étant une entrepreneure, je ne me suis jamais senti plus forte. Je courais 5 jours par semaine, en fessant de la randonnée et en nageant. Puis, en 2013, le nombre de voyages professionnels ont extrêmement augmentés, les déplacements entre le bureau et les cliniques se sont épuisés, sans parler des pressions supplémentaires exercées par le perfectionnisme. Lentement, tout s'est effondré et à la mi-2014, tout s'est complètement arrêté. J’avais inconsciemment délaissé mes souliers de course, mes bottes de randonnée et mon maillot de bain. Malgré tout, j'ai continué à travailler. Et honnêtement, j'étais misérable.

Parfois, nous nous arrêtons une semaine, un mois ou même des années. C'est bon. Je courais au hasard, je faisais de la randonnée, mais cela ne suffisait pas. Puis, le 1er janvier 2016, après une randonnée du Nouvel An, j'ai eu une conversation ouverte et honnête avec moi-même. Il manquait de clarté dans ma vie; de vision, de concentration - mon niveau de stress était élevé et j'étais épuisé. Je me sentais aussi comme un étranger, car je suis une grande croyante en l’expression « pratiquez ce que vous dites ». Je dis constamment à mes clients qu'ils ont besoin de trouver quelque chose qu'ils aiment faire en dehors de la famille et du travail. Une forme d'exercice, ceci est un élément clé qui est très important pour un corps sain ainsi que l'esprit libre et une peau éclatante.

Il était donc temps de lacer mes chaussures. 5, 4, 3, 2, 1 GO.

En tant qu'entrepreneure, certaines de mes meilleures idées se sont concrétisées lorsque je courrais. Ces idées sont souvent écrites sur des serviettes de table… et elles deviennent éventuellement quelque chose de tangible. Prenons par exemple notre première ligne de soins de la peau «Peoni», l'idée a perduré pendant des années, puis en 2015, toute la gamme est devenue tout à fait claire dans mon esprit pendant que je courais. Inspiré par mon environnement et mes expériences. En quelques heures, j’ai commencé mes recherches… et je ne pouvais pas m’arrêter. Je me suis vite rendu compte que je devais garder cette clarté d’esprit pour aller vers l'avant.

  • Je cours pour respirer.
  • Je cours pour mieux dormir.
  • Je cours pour avoir une belle peau.
  • Je cours parce que cela favorise la fluidité de ma créativité. En plus de soulager l'anxiété et de me permettre d'avoir un sommeil plus reposant, la course à pied stimule ma créativité (une promenade peut aussi aider à atteindre cet objectif). Parfois, quand je cours, je me parle à moi-même.
  • Je cours aussi pour devenir plus intelligente. Notez que, selon les publications de Harvard Health, des exercices réguliers aident à réduire l'inflammation, la résistance à l'insuline et à augmenter de 2% le nombre de cellules cérébrales. Tout ceci peut être fait en une demi-heure de course cinq fois par semaine..

Pourtant, avec toutes ces bonnes raisons, j’ai parfois encore besoin d’un peu de motivation externe pour bouger. Parfois, c'est aussi simple que de lire les mots de quelqu'un d'autre:

"Courir est la plus grande métaphore de la vie, car on en tire ce qu'on y met"

&mdash OPRAH WINFREY.

Précédent  / Suivant

Laissez un commentaire

L'infolettre #SoyezAuthentique